Attention à la marche arrière !

“Demeurez en Moi !” Jn 15. 4

Quelques heures avant d’être arrêté, Jésus a une longue conversation avec Ses disciples. Cela ressemble aux dernières consignes d’une personne qui se sait proche de la mort. Lors de ce vibrant message, le Seigneur se présente comme étant le cep, Son père le vigneron ; puis Il parle des sarments que nous serions, à la suite des disciples. Il déclare, au chapitre 15 de l’évangile de Jean : “Demeurez en Moi”. Le verbe “demeurer”se trouve répété une douzaine de fois en moins de dix versets. Mais le plus surprenant est que Jésus ne dit pas “demeurez avec Moi” mais “demeurez en Moi” ! Il ne s’agit pas simplement d’un accompagnement, mais bien d’une intimité toute spéciale, pour ne pas dire unique. Manifestement, le Seigneur veut établir entre Lui et nous des rapports de la nature la plus intime qui soit ; Il veut ainsi nous rendre participants à Sa divinité. Venus à Lui, nous devons demeurer en Lui. Les mêmes motifs qui nous ont poussés à nous approcher de Lui, doivent nous presser à demeurer en Lui. Si vous avez été heureux en venant à Jésus, combien plus le serez-vous en demeurant en Lui. L’expérience de cette communion avec le Seigneur vous apparaîtra comme indispensable à votre vie chrétienne, et vous découvrirez les bénédictions immenses qui en découlent. La crainte du péché et de la malédiction qu’il entraîne, le sentiment de solitude et le désir d’être libéré des liens, des addictions pour être rendu sain et pur… Toutes ces choses qui vous ont amené à Jésus doivent vous retenir auprès de Lui ; car ce n’est qu’en demeurant en Lui que vous resterez le fidèle croyant et serviteur pour qui Il a tout donné. Ne pas demeurer en Lui peut avoir de graves conséquences. C’est peut-être l’avertissement que Jésus prononce : “Quiconque met la main à la charrue et regarde en arrière, n’est pas propre au Royaume de Dieu” (Lc 9. 62).

B-1 an : 2 Ch 7-8 & Ac 2

B-2 ans : Jos 7-8