Qu’espérer du Paradis ?

“Alors je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus.” Ap 21. 1

Non, nous ne deviendrons pas des anges, et nous ne passerons pas nos jours, affalés sur des nuages, en train de jouer de la harpe ! Tout sera nouveau, comme l’affirme Jean. Que pouvons-nous donc espérer ? Quelques surprises de taille sans doute ! 1- Cet univers que nous connaissons n’est pas éternel. Une destruction en profondeur doit avoir lieu d’abord, comme le décrit Pierre (2 P 3. 10). 2- Un nouveau plan et une nouvelle création auront lieu avant que nous n’entrions dans ce nouvel univers : “Et Celui qui siège sur le trône dit : voici, Je fais toutes choses nouvelles” (Ap 21. 5). Nouvelles ne signifie pas que ces choses arriveront ensuite, mais qu’elles constitueront une nouvelle création à partir de rien, qui demeurera dans toute l’éternité. 3- “La mer aura disparu”. La vie sera en fait bien différente de la vie que nous connaissons ici-bas. Néanmoins, si vous aimez la mer ou l’océan, cette vérité peut sembler dure à accepter ! N’oubliez pas que Jean était sur une île-prison quand il écrivit l’Apocalypse. Pour tous ceux d’entre vous qui aiment la mer, sachez que dans la Bible la mer est souvent le symbole de la séparation entre les peuples. Peut-être une forme de mer existera-t-elle sur la nouvelle terre ! 4- Une capitale incroyable deviendra le centre de la terre : la nouvelle Jérusalem. Les dimensions nous sont même indiquées par Jean, sous la conduite d’un ange : environ 2200 km de longueur et 2200 km de largeur, ou l’équivalent d’une superficie de dix fois la France. Mais ce n’est que le rez-de-chaussée ! La cité de Dieu s’élèvera jusqu’à 2200 km de hauteur, soit l’équivalent de six cent mille étages! Et rien ne laisse supposer que ces dimensions sont figuratives, car l’ange parle de “mesure d’homme” (v. 17). Dieu l’honorera de Sa présence parmi nous à jamais. 5- Tout nous semblera étrange par rapport à ici-bas : “il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu” (v. 4). 6- Seuls les enfants de Dieu, rachetés dans le sang de l’Agneau auront le droit d’y séjourner. La question est : y serez-vous ?

B-1 an : Ne 7-9 & Ac 25

B-2 ans : 1 R 18 & Jn 16