Pourquoi confesser nos péchés ?

“J’ai dit : je confesserai mon péché au Seigneur et Tu as effacé ma culpabilité due à mon péché” Ps 32.5 TP

Confesser notre péché a le même résultat pour notre âme que la bêche du jardinier pour la terre de son jardin ! Avant de semer ses graines ce dernier doit préparer le sol, enlever les cailloux et arracher les mauvaises herbes. Les graines pousseront mieux si le sol a été bien préparé. Confesser notre péché équivaut à inviter Dieu à parcourir le jardin de notre cœur pour le préparer. “Regarde ce petit cailloux d’avarice, dans ce coin sombre. Père, je ne peux le soulever et m’en débarrasser ! Et là cette souche de convoitise aux longues racines. Et tant de terre aride, à la surface dure comme le silex, comment Tes graines pourraient-elles y fructifier ?” La confession des péchés débouche sur le pardon de Dieu, pas sur une déclaration d’amnistie ! Son pardon n’excuse pas le péché, Il reconnaît notre culpabilité. L’amnistie, mot qui vient du même terme grec qu’amnésie, ignore l’existence du péché autant que la responsabilité du pécheur. Souvenez-vous du reniement de Pierre alors qu’il aurait dû défendre Son Maître. Comment les auteurs des évangiles ont-ils découvert les détails de son acte ? Comment Matthieu a-t-il su que l’accent galiléen de Pierre l’avait mis à l’index cette nuit-là ? Comment Luc a-t-il appris que le regard jeté par Jésus à Pierre avait brisé le cœur de ce dernier ? Qui a mentionné aux quatre auteurs l’épisode du chant du coq, qui leur a parlé des larmes amères de Pierre, si ce n’est Pierre lui- même ? Imaginez-le quand il est venu les rencontrer pour leur dire : “Mes amis, j’ai quelque chose de très lourd sur le cœur, il faut que je vous dise tout”, avant de leur décrire cette aube terrible, le feu au milieu de la cour, la fille qui l’interpelle et le regard intense de Jésus posé sur lui. Pourquoi pouvons-nous affirmer cela avec certitude ? Parce que Pierre ne pouvait rester long-temps loin de Jésus ! Qui a été le premier homme à courir jusqu’au tombeau vide ? Qui a été le premier à se jeter à l’eau pour rejoindre Jésus debout sur la plage ? Pierre toujours ! Ceux qui ont l’habitude de ne pas dévoiler leurs secrets à Dieu préfèrent garder leurs distances, ceux qui sont honnêtes avec Lui tiennent à s’approcher de Lui !

B-1 an : Jb 31-33 & Rm 14

B-2 ans : Os 14 & He 2