Louez-Le le matin et le soir !

“Comme il est bon de Te louer, Seigneur, de Te célébrer en chantant, Dieu très-haut ! D’annoncer dès le matin Ta bonté, et pendant les nuits Ta fidélité.” Ps 92. 2-3

Si vous vous couchez le cœur plein d’amertume, vous plaignant de toutes les infortunes, réelles ou imaginaires, que vous avez vécues au cours de la journée, il y a de fortes chances que vous vous réveillerez déprimé, incapable d’envisager de manière positive les circonstances que vous rencontrerez. Par contre si vous terminez votre journée en louant le Seigneur pour tout ce que vous avez vécu de bon aujourd’hui, vous serez enclin à vous lever le cœur joyeux, plein de courage et d’entrain. On raconte que le compositeur Franz Shubert, qui mourut à Vienne dans l’extrême pauvreté à l’âge de 31 ans, souffrait de profonde dépression. Il écrivit “Je me considère comme la plus malheureuse des créatures de ce monde… Chaque nuit quand je me couche, je souhaite ne jamais me réveiller mais chaque matin quand je me réveille, je revis le malheur que j’ai ressenti la veille…” Quel contraste avec David qui voulait célébrer le Seigneur chaque matin et chaque soir ! Il avait compris que la reconnaissance et la louange adressées à Dieu au moins deux fois par jour chasseraient sûrement tout sentiment d’échec et de déprime et rempliraient de joie son âme.Et son âme pouvait alors s’écrier : “Tes actions me réjouissent, Seigneur, je crie de joie devant le travail de Tes mains” (v. 5). Si vous ne pouvez reconnaître les bontés quotidiennes que vous accorde le Seigneur, si vous ne pouvez les compter, vous serez incapable de Le célébrer comme Il le mérite. Louer le Seigneur et reconnaître Ses bontés n’est pas limité aux rencontres d’églises le dimanche matin. Cela devrait être une expression journalière d’un cœur débordant de gratitude envers son Seigneur.

B-1 an : Pr 1-2 & 1 Co 2

B-2 ans : Dn 4 & He 6