Ne ratez pas le bateau !

“Puis Il monta dans la barque et Ses disciples Le suivirent.” Ma 8. 23

Dans la vie surgissent parfois des moments privilégiés où votre destinée peut basculer du tout au tout, à condition que vous ayez le courage de prendre les décisions qui s’imposent. Jésus invita un jour deux hommes à se joindre à Son équipe de disciples, mais chacun invoqua d’excellentes raisons pour refuser l’invitation : le premier devait assister à un enterrement et le deuxième voulait du temps pour rentrer chez lui et expliquer à sa famille ce qu’il avait l’intention de faire. Nous n’avons plus jamais entendu parler de ces deux hommes. Matthieu se contente d’écrire : “Puis Il monta dans la barque et Ses disciples Le suivirent.” En d’autres termes, ces deux hommes ratèrent le bateau ! Vous ne réussirez jamais dans la vie si vous renvoyez sans cesse à demain ce que vous pourriez tenter aujourd’hui. Si vous tergiversez trop longtemps avant de vous décider à saisir une opportunité qui s’offre à vous, elle vous échappera irrémédiablement ! La meilleure illustration de cette vérité est l’histoire du brevet d’invention du téléphone. Au cours des années 1870, deux hommes, indépendamment l’un de l’autre, travaillaient sans relâche à modifier et à améliorer le système de télégraphie qui représentait la technologie de pointe de l’époque. Tous les deux eurent la même idée concernant la transmission du son par câble et expérimentèrent la transmission de la voix humaine par voie électronique. Ce qui est extraordinaire, c’est que les deux hommes, Alexandre Graham Bell et Elisha Gray décidèrent d’enregistrer leur brevet d’invention le même jour, le 14 février 1876. Lorsque Bell se présenta au bureau des inventions, il était le cinquième à venir déposer une demande d’enregistrement. Quant à Elisha Gray, trop occupé par d’autres soucis, il préféra envoyer son avocat faire la démarche. Mais ce dernier arriva une heure après Bell pour remplir le formulaire. Ces 60 minutes coûtèrent une fortune à Gray ! Ce dernier intenta un procès contre Bell, déclarant qu’il avait eu le premier l’idée du téléphone, mais il le perdit. Voir devant soi une opportunité offerte par Dieu ne suffit pas, il faut la saisir au passage. Pour le dire plus simplement : ne ratez pas le bateau !

B-1 an : Pr 3-4 & 1 Co 3

B-2 ans : Dn 5 & He 7