Le remède contre le stress

“A celui qui est ferme dans son cœur, Tu assures la paix parfaite, car il se confie en Toi.” Es 26. 3

Le stress est le résultat du souci d’avoir à agir sur quelque chose pour laquelle on ne peut rien faire du tout ! Par exemple : 1- Tenter de changer le cœur des gens de votre entourage. Personne ne peut changer le cœur de quelqu’un d’autre. Seul Dieu le peut. Mais Il ne le fait que si nous Le laissons agir selon Sa volonté. Nous devons seulement continuer à les aimer tels qu’ils sont, même si nous n’approuvons pas ce qu’ils font, à prier pour eux et à méditer chaque jour sur les promesses divines à leur égard en attendant que Dieu agisse en eux, selon Son agenda et pour Sa gloire. 2- Tenter de faire avancer les choses avant l’heure. “Il y a un temps pour tout…” (Ec 3. 1). Les enfants sont en général très impatients : ils savent rarement attendre l’heure propice. Dieu tient à ce que nous grandissions en abandonnant notre impatience infantile, aussi nous force-t-Il à attendre et à Lui faire confiance. 3- Tenter de courir alors que nous ne pouvons que marcher ! Il est certes possible de ralentir sa croissance par simple négligence spirituelle, mais seul l’Esprit de Dieu peut vous faire grandir spirituellement : “Nous sommes transformés… par l’Esprit” (2 Co 3. 18). Apprenez à vivre votre vie pendant que Dieu s’occupe de vos problèmes. Il a promis de subvenir à tous nos besoins. 4- Tenter de faire davantage que ce que nous pouvons faire. Nous faisons souvent ce que nous pensons être la volonté de Dieu sans Lui demander ce qu’Il veut que nous fassions, quand, où et comment le faire. Aussi nous épuisons-nous vite. La solution : “A celui qui est ferme… Tu assures la paix parfaite, car il se confie en Toi” (Es 26. 3).

B-1 an : Ez 10-12 & Tt 2

B-2 ans : 2 R 21-22