Il n’y a pas pire aveugle que…

“En voyant, ils ne voient pas ! En entendant, ils n’entendent ni ne comprennent !”

Plusieurs apôtres sont jetés en prison pour avoir défié le grand prêtre, selon Actes 5. Ce dernier avait été témoin de nombreux miracles tandis que Pierre et Jean prêchaient le message de Jésus. Pourtant extraordinaires, ces faits, n’ont aucun effet sur lui. Puis, les apôtres sont délivrés miraculeusement alors que les portes de la prison restent fermées et que les gardes ne voient et n’entendent rien. L’intervention de l’ange de Dieu ne touche pas, n’interroge pas le grand prêtre et ses collègues religieux, lesquels pourchassent et pourchassent encore les disciples. Nous aurions pu penser que les prêtres et les sacrificateurs, voyant que Dieu opérait des miracles autour des apôtres et au nom de Jésus, corrigeraient leurs attitudes. Mais au lieu d’admettre qu’ils se trompaient, ils retournent la situation et accusent les apôtres de leur faire porter le chapeau à propos de la mort de Jésus, ce qui est un comble. Ils reprochent aussi aux disciples de désobéir aux ordres qui étaient de ne plus prononcer le nom de Jésus. Il y a, chez eux, le même endurcissement que celui du Pharaon qui, dans l’Ancien Testament, devant les plaies évidentes que Dieu infligeait à l’Égypte et dont Moïse annonçait la venue, refusait d’écouter la voix de l’Éternel. Si les miracles peuvent aider ceux qui sont bien disposés, ils n’ont pas le même impact sur ceux qui, installés dans un aveuglement obstiné, refusent de laisser de la place aux interventions divines. De fait, le miracle vient généralement confirmer un acte de foi, mais il n’en est pas l’initiateur. C’est la raison pour laquelle le miracle ne convainc pas celui qui décide de ne pas croire ; tout juste va-t-il susciter de la curiosité pour l’extraordinaire et le hasard. Le miracle n’est pas une annonce publicitaire faite pour séduire, il est la confirmation visible de la puissance de Dieu après un acte de foi posé dans une confiance aussi vraie que nouvelle.

B-1 an : Ez 19-21 & He 1

B-2 ans : 1 S 5-6