Mettre son espérance en l’Eternel…

“Sois fort, que ton cœur soit encouragé.” Ps 27. 14

David laisse échapper un cri dont le sens est double : “Oh, si je ne croyais pas voir la bonté du Seigneur sur la terre des vivants !” Il laisse entendre que sans cette certitude, il serait certainement désespéré au vu des circonstances et des hommes dont le cœur est mauvais. Sans la foi qu’il porte en Dieu, il abandonnerait, mais parce qu’il compte sur la bienveillance et la puissance de Dieu, il reprend courage et il en vient à s’exhorter lui-même. À moins qu’il ne veuille stimuler ses auditeurs : “Mets ton espérance dans le Seigneur. Sois fort, que ton cœur soit courageux.” Comme lui, lorsque nous devons nous attendre à Dieu, il est important que nous soyons intimement et profondément convaincu que notre confiance ne sera pas déçue. Croyez ! Osez croire que Dieu est toujours prêt à vous écouter, à vous secourir. Vous êtes sous le regard d’un Dieu qui n’a jamais trompé la confiance de Ses enfants. Il est parfois difficile de se confier, de s’abandonner, de tout espérer de l’Éternel. Le secours que nous attendons se fait parfois attendre. Les interventions de Dieu, notamment Ses grâces, sont spirituelles et parfois invisibles pendant longtemps, et surtout, elles sont au-delà du pouvoir de l’homme. Nous sommes certainement perturbés lorsque le Dieu en qui nous croyons semble se dérober ; nous sommes alors tentés de penser que notre foi est trop faible pour susciter Son intervention. Au milieu de ces craintes et de ces doutes, il faut réentendre le psalmiste : “Mets ton espérance en Lui. Sois fort !” Si vous êtes enclin à juger l’action de Dieu en vous d’après votre ressenti, ou si vous ne recevez pas immédiatement la réponse attendue, vous risquez de tomber dans le découragement. Souvenez-vous alors que rien, dans le ciel ou sur la terre, ne vous empêche d’être assez fort pour espérer et pour compter sur Lui.

B-1 an : Ez 40-42 & He 8

B-2 ans : 1 S 19-20