Osons parfois pleurer ! (2)

”Tu comptes les pas de ma vie errante. Recueille mes larmes dans Ton outre : ne sont-elles pas inscrites dans Ton livre ?” Ps 56. 9

Le titre donné au psaume 56 est “Confiance dans la détresse”. Dans ce psaume David nous expose sa détresse due à la méchanceté des hommes qui cherchent à lui nuire ou à tirer profit de sa perte. Au verset 8 il demande que Dieu dans Sa colère précipite les peuples ! David ne demande pas à Dieu d’agir dans un accès d’humeur. Mais plutôt il invoque la justice de Dieu ; une colère juridique, qui résulte de la nature sainte de Dieu et de Son rejet de la méchanceté et de l’impiété. En fait au verset 9 David demande à Dieu de garder trace de ses souffrances afin qu’Il puisse finalement lui rendre justice. Dieu n’est pas indifférent à votre souffrance et Il nous a fait une promesse : “Il essuiera toute larme de leurs yeux” (Ap 21. 4). L’injustice que vous vivez ou les épreuves que vous traversez ne sont pas cachées aux yeux de Dieu. Oui, pleurez si vous en ressentez le besoin, mais ne restez pas prisonnier de vos émotions. Jésus Lui-même, après avoir pleuré sur Jérusalem, est entré dans cette ville, en a chassé les marchands du temple et s’est mis à enseigner les foules incrédules. Jésus n’est pas resté accablé de tristesse devant le tombeau de Lazare. Il a prié : “Père, Je Te remercie de ce que Tu M’as écouté” (Jn 11. 41). Puis Il a ressuscité Lazare ! Dans le Jardin de Géthsémané, Il n’a pas été paralysé de peur devant l’idée de Sa mort sur la croix mais Il s’est levé, a fait la volonté de Son Père et a remporté la victoire sur le péché ! David, après avoir invoqué la justice et l’intervention de Dieu, se souvient de la parole de Dieu (v. 11), il loue le Seigneur et exprime sa confiance en Dieu (v. 12-13) ! Et puis il continue sa marche avec Dieu : “je marche devant Toi, ô Dieu, à la lumière des vivants” (v. 14). Voilà la bonne attitude à adopter…

B-1 an : Am 7-9 & 1 P 1

B-2 ans : 2 S 11-12